Réglements généraux
Cliquez pour télécharger

Saguenay: les fonctionnaires reprennent le pouvoir

Richard Banford
19 mars, 2023

Ceux qui se demandaient pourquoi les employés de la ville de Saguenay avaient hâte que le maire Jean Tremblay laisse sa place ont maintenant la réponse. À voir les conventions collectives qui se signent actuellement et l’augmentation exceptionnelle des salaires et avantages sociaux dont jouissent nos fonctionnaires municipaux à Saguenay, on sait dorénavant qui tient le gros bout du bâton.

Statistiques impressionnantes

Comme le suggérait récemment un chroniqueur de l’émission « Réveillez-vous » de la station radio régionale 92,5, Ghislain Harvey, l’Institut québécois des statistiques nous en apprend beaucoup sur les conditions salariales de nos employés municipaux. Non seulement dépassent-elles largement celles de fonctionnaires des autres paliers de gouvernement, mais les dernières négociations augmentent de beaucoup leur avance sur les employés des autres gouvernements.

Quelques chiffres

Si on compare les augmentations accordées aux employés municipaux de Saguenay pour les cinq prochaines années, on constate un écart de 25,5% par rapport aux fonctionnaires du Québec. L’écart atteint 25% avec le privé.

Les conventions collectives négociées par des spécialistes de firmes de professionnels à Saguenay accordent 20,6 % d’augmentation au cours des cinq prochaines années aux employés de bureau. Ceux qui sont responsables des travaux publics se contentent de 11,2 % et les cols blancs ne sont pas en reste avec 20% d’augmentation.

Par comparaison, les fonctionnaires du Québec viennent de recevoir du gouvernement des offres d’augmentation salariale de 9% pour les cinq prochaines années. Évidemment, il faut ajouter en sus, les avantages sociaux : fonds de pension, maladie, vacances etc.

Écart coûteux

On ne peut certes pas blâmer les employés de vouloir améliorer leurs conditions de travail en cette période inflationniste qui gruge la grande part des augmentations salariales. Par contre, l’écart salarial favorisant les employés municipaux avec les entreprises privées soulève l’inquiétude dans ce contexte de rareté de la main d’œuvre. Encore récemment, on apprenait que la ville de Saguenay se dissociait de certains contractuels pour embaucher de nouveaux employés afin de remplir les mêmes tâches. Cette décision doit se traduire par une économie importante pour la ville. Vraiment? À court terme, peut-être, mais avec le temps tous ces nouveaux employés bénéficieront d’un fonds de pension qu’on devra renflouer à chaque année en plus de tous les autres avantages sociaux dont les coûts s’additionnent de façon exponentielle aux dépenses de l’administration municipale.

Aucune pression

Dans toute cette spirale d’augmentation des dépenses, on ne sent pas que les autorités de la ville ont quelques pressions que ce soit. Tout passe comme du beurre à la poêle.

On comprend que les conseillers municipaux hésitent à contester une augmentation quinquennale de 20% aux employés quand eux-mêmes se sont accordés au moins autant. Mais attention! Ceux qui croient que l’augmentation du taux de taxe de 5% subie en décembre n’est qu’une erreur de parcours devront se rendre à l’évidence. Ces écarts salariaux avec les fonctionnaires des autres niveaux gouvernementaux, tout comme les erreurs de gouvernance, dont les doublés et l’embauche de cadres supplémentaires, pèseront lourds sur la masse salariale et les charges sociales qui constituent pas moins de 40% du budget de la ville de Saguenay.

Opposition

L’absence de véritable opposition ne sert pas les intérêts des contribuables. Si les membres du conseil de ville ne s’ennuient pas de la désaffection d’un intervenant fort bien documenté comme le Dr. Dominic Gagnon, beaucoup de payeurs de taxes gagneraient à revoir la présence mensuelle de l’ex-candidat à la mairie devant la table du conseil. Parce que depuis qu’on ne le voit plus à la période des questions, les fonctionnaires semblent détenir tous les pouvoirs, surtout en ce qui concerne leur propres conditions de travail.

Catégories

Catégories

Partagez votre opinion sur l'actualité, nous sommes à l'écoute de nos auditeurs.

(418) 546-2525

ckaj@ckaj.org

Contactez-nous

3877, boul. Harvey, 2e étage
Jonquière G7X 0A6

Heures d'ouverture

Lundi au jeudi
8h30 à 12h00 et de 13h30 à 15h30

Vendredi
8h30 à 12h00
Copyright © 2023 Tout droits réservés
Pensé et conçu par Webez
♫ Chanson en cours:
Radio en Direct
envelopemagnifier linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram