Réglements généraux
Cliquez pour télécharger

Mettre la charrue devant les bœufs

Richard Banford
6 novembre, 2022
Courtoisie

Dans un récent article du journal Le Réveil, la mairesse de Saguenay, Julie Dufour, gonflait son bilan de chiffres impressionnants qu’il valait la peine de vérifier. Et non seulement tous ces millions n’ont rien à voir avec son bilan, mais la plupart des projets auxquels elle fait allusion ne remplissent pas encore les conditions de leur réalisation.

Ainsi, les 117 millions$ prévus à la zone industrialo-portuaire de Grande-Anse (infrastructuressouterraines, un convoyeur et une route menant au développement de nouveaux terrains) sont loin d’être acquis. Il faut décortiquer l’ensemble du programme destiné aux travaux anticipés à Grande-Anse pour comprendre que les subventions sont assujetties à la condition de la venue de projets sur le site de la zone industrialo-portuaire.

Conditions non remplies

Or, on n’en est pas encore là puisque ni GNL, ni BlackRock, ni Arianne Phosphate et First Phosphate n’ont complété toutes les phases de réalisation de leur projet, ne détenant toujours pas non plus de permis officiel pour l’ouverture des chantiers, les travaux ne peuvent donc pas être financés. On souhaite évidemment qu’un projet se développe dans les prochaines années, mais personne ne peut garantir que l’une de ces entreprises puisse passer à la phase réalisation avant la fin du mandat de la mairesse Dufour. First Phosphate, par sa démarche transparente, s’approche du but, mais elle ne possède pas encore les décrets environnementaux nécessaires pour débuter l’exploitation du minerai convoité.

300 M $ pour le logement

300 millions$ pour des logements sociaux, une annonce qui a en a surpris plusieurs, mais qui pourtant était dans les cartons de la députée et ministre régionale Andrée Laforest, alors qu’elle détenait encore le ministère de l’Habitation en 2021. Afin de soutenir la construction de logements abordables, la ministre a annoncé officiellement dans les derniers jours que Québec consacrera 300M$ pour ces logements sociaux à travers tout le Québec.

À Saguenay, c’est l’Office municipal de l’habitation (OMH) qui a obtenu près de 2M$ via ce programme qui s’adresse au milieu et donc qui pourrait déborder les limites de la ville de Saguenay. Il s’agit bien de logements à prix abordable pour des travailleurs et rien n’indique dans ce programme qu’une partie de ces logements serait réservée aux étudiants.

Il s’agit d’une bonne nouvelle pour atténuer l’Inquiétude relative à la crise du logement, mais, autre élément important du programme, la ville doit participer à au moins 20% du financement de ces logements.  Encore faut-il qu’elle trouve l’argent nécessaire à travers le dédale de coupures à effectuer pour présenter un budget sans déficit, loi oblige.

Pelletage par en-avant

Tous ces chiffres ne parviendront pas à masquer l’inertie de l’administration actuelle qui n’a d’autres arguments que de revenir ou de faire référence aux deux mandats des administrations précédentes pour se justifier. Le grand argentier de Saguenay, Michel Potvin, parlait encore récemment de l’administration Tremblay qui pelletait les problèmes par en-avant.

Il est vrai que Saguenay à l’époque avait emprunté pour bâtir des barrages et créer un port de bateaux de croisières, mais il s’agit là d’investissements qui rapportent: retombées de 7 à 8 millions$ par année net, rien que pour les barrages. Depuis que le conseiller Potvin a pris le contrôle des finances à Saguenay, on emprunte pour payer l’épicerie et jamais pour annoncer des projets mobilisateurs. Là, vraiment, on peut parler de pelletage par en-avant.

Second mandat

Avant de songer à un second mandat, la mairesse Julie Dufour devrait revenir à la base et se montrer davantage explicite dans ce qui attend les contribuables pour le reste du présent mandat. Parce que s’en tenir à des projets tels le développement de la zone industrielle de Grand Anse ou le stade de soccer intérieur relève de très loin: de l’époque où elle se faisait un nom autour de la table du conseil en votant systématiquement contre tous les projets de l’administration Tremblay.

Catégories

Catégories

Partagez votre opinion sur l'actualité, nous sommes à l'écoute de nos auditeurs.

(418) 546-2525

ckaj@ckaj.org

Contactez-nous

3877, boul. Harvey, 2e étage
Jonquière G7X 0A6

Heures d'ouverture

Lundi au jeudi
8h30 à 12h00 et de 13h30 à 15h30

Vendredi
8h30 à 12h00
Copyright © 2023 Tout droits réservés
Pensé et conçu par Webez
♫ Chanson en cours:
Radio en Direct
envelopemagnifier linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram