Un conseiller de trop à La Baie

Richard Banford - Éditorial
17 avril, 2022

L’élection partielle du district 14 à La Baie coûtera au bas mot 200 000$ aux citoyens de Saguenay. Était-elle vraiment nécessaire?

En regardant de plus près les chiffres, on se rend compte que la proportion d’électeurs par district pour l’arrondissement de La Baie atteint à peine la moitié de ceux des districts de l’arrondissement de Jonquière ou de celui de Chicoutimi. Plus est, l’arrondissement de La Baie compte trois conseillers pour ses 14 000 électeurs alors que le secteur Chicoutimi-nord n’en compte qu’un et demi pour le même nombre d’électeurs. La demie étant la partie du district 8 représenté par la conseillère Mireille Jean.

Répartition

Depuis le temps qu’on parle de la répartition équitable du nombre d’électeurs sur le territoire de Saguenay, la démission du conseiller Éric Simard aurait dû sonner le glas de ce déséquilibre électoral. La mairesse a raté une belle opportunité d’affirmer son autorité et de démontrer qu’elle souhaite un juste équilibre dans tous les domaines des services aux citoyens.

Il faut replonger dans l’histoire de la fusion de 2002 pour connaître la source de ce déséquilibre. La population de la ville de La Baie, pourtant moins nombreuse que l’agglomération de Chicoutimi-Nord, n’aurait jamais adhéré à cette fusion obligée si on lui avait offert une représentativité moindre. Et la nouvelle ville de Saguenay ne pouvait entreprendre l’avenir sans la dimension économique que représentait La Baie avec ses ports, son aéroport et sa grande industrie.

À la suite de la consultation populaire, les citoyens de La Baie ont accepté mais de façon très partagée. 

Vingt ans plus tard, on doit se poser la question s’il convient toujours de privilégier cet arrondissement par rapport aux deux autres. Pourquoi les conseillers de La Baie ne pourraient-ils pas servir 7000 électeurs comme la majorité des conseillers de la ville plutôt que 4000?

Représentativité

Déjà que la ville de Saguenay possède un taux de représentativité par les conseillers moins élevé que la plupart des 10 plus grandes villes du Québec. À Gatineau, par exemple, on compte 19 conseillers pour près de 300 000 habitants (un pour 15 000). À Saguenay, on en compte 15 pour la moitié moins de population (un pour 9000). Pour la même population, Trois-Rivières en compte 14.

Mais c'est encore beaucoup par rapport aux villes chez nos voisins américains. Dallas (1,331 million d'habitants), Houston (2,310 millions d'habitants) ont 14 conseillers chacune. Il y a encore mieux. À Los Angeles on administre la ville deuxième ville la plus populeuse des EU avec 15 conseillers pour 4 millions d'habitants; un conseiller pour 273 000 citoyens. Il y a sûrement place ces nous pour faire mieux.

Habiter le district...nécessaire?

Bien sûr il faudra repenser le redécoupage électoral, mais rien n’empêchera les baieriverains de se présenter dans n’importe quel district de la ville de Saguenay.

D’ailleurs, à l’occasion de cette partielle dans le district 14, quatre des cinq candidats n’y habitent pas. Et c’est de plus en plus fréquent. Dans le présent mandat, par exemple, beaucoup de conseillers représentent des districts où ils ne s’y sont pas établis. Keven Armstrong demeure dans le secteur de Laterrière alors qu’il a été élu dans le district 4 de Jonquière. Le président de l’arrondissement de Chicoutimi, Jacques Cleary, habite le secteur de Lac Kenogami, Serge Gaudreault demeure dans le district 8 mais représente le 7 et quelques autres encore, ce qui ne les empêche pas de défendre efficacement les intérêts des citoyens de leur district.

À l’heure où l’administration municipale de Saguenay cherche par tous les moyens à couper dans les dépenses superflues pour rendre plus efficace le service aux citoyens, il conviendrait qu’on rouvre le dossier de la répartition équitable avant la fin de ce nouveau mandat. Même si la résultante pourrait rappeler des souvenirs encore douloureux pour certains.

Catégories

Catégories

Partagez votre opinion sur l'actualité, nous sommes à l'écoute de nos auditeurs.

(418) 546-2525

ckaj@ckaj.org

Contactez-nous

3877, boul. Harvey, 2e étage
Jonquière G7X 0A6

Heures d'ouverture

Lundi au jeudi
8h30 à 12h00 et de 13h30 à 15h30

Vendredi
8h30 à 12h00
Copyright © 2022 Tout droits réservés
Pensé et conçu par Webez
♫ Chanson en cours:
envelopemagnifier linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram