Présence de GHB dans les verres des bars de Chicoutimi

Megan Yvorchuck
29 mars, 2022

Depuis la réouverture des bars, plusieurs femmes ont été victimes de la drogue du viol dans des bars de Chicoutimi et aucune plainte n’a été faite à la police.

Dans une enquête du Quotidien, le porte-parole de la police, Luc Tardif, explique que les victimes ne doivent pas se gêner et que dès que les gens ont l’impression d’avoir ingéré une substance sans leur consentement, il faut avertir des amis ou le personnel du bar et téléphoner aux policiers.

La Maison Isa offre aussi des formations aux employés d’établissements de ce genre sur comment intervenir et réagir face à des victimes de la drogue du viol.

Catégories

Catégories

Partagez votre opinion sur l'actualité, nous sommes à l'écoute de nos auditeurs.

(418) 546-2525

ckaj@ckaj.org

Contactez-nous

3877, boul. Harvey, 2e étage
Jonquière G7X 0A6

Heures d'ouverture

Lundi au jeudi
8h30 à 12h00 et de 13h30 à 15h30

Vendredi
8h30 à 12h00
Copyright © 2022 Tout droits réservés
Pensé et conçu par Webez
♫ Chanson en cours:
envelopemagnifier linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram