Réglements généraux
Cliquez pour télécharger

L'éducatrice de service de garde accusé de contacts sexuels sur un jeune fera cinq mois de prison

Mathieu Savard
30 novembre, 2022

L’ancienne éducatrice de garde d’Alma, Mélanie Gagnon, qui a été accusée de contacts sexuels envers un jeune de 12 ans, a été reconnue coupable et devra passer cinq mois à l’intérieur d’une prison.

Les gestes remontent aux mois de novembre et décembre 2020, alors qu’elle avait la garde de l’adolescent, elle l’a embrassé à quatre occasions après que les deux aillent développer une relation plus intime.

C’est après une discussion entre le jeune et un parent, que la Sûreté du Québec (SQ) a été mise au courant de la situation et a enquêté pour amasser des preuves concrètes.

La juge a retenu en grande partie le fait que l’éducatrice dans un service de garde était en position d’autorité au moment des faits et qu’elle a profité de la vulnérabilité du jeune individu.

À la base, la procureure aux poursuites criminelles et pénales demandait plutôt de 6 à 9 mois de prison, mais la collaboration et le fait que l’éducatrice a plaidé coupable ont fait en sorte que la juge a coupé la sentence.

Catégories

Catégories

Partagez votre opinion sur l'actualité, nous sommes à l'écoute de nos auditeurs.

(418) 546-2525

ckaj@ckaj.org

Contactez-nous

3877, boul. Harvey, 2e étage
Jonquière G7X 0A6

Heures d'ouverture

Lundi au jeudi
8h30 à 12h00 et de 13h30 à 15h30

Vendredi
8h30 à 12h00
Copyright © 2023 Tout droits réservés
Pensé et conçu par Webez
♫ Chanson en cours:
Radio en Direct
envelopemagnifier linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram