Réglements généraux
Cliquez pour télécharger

Jean Tremblay sort de son mutisme

Richard Banford
18 novembre, 2022

Pour une rare fois depuis qu’il a quitté la joute électorale à Saguenay, Jean Tremblay a abandonné son devoir de réserve pour défendre, avec le flegme qu’on lui connaît, ses vingt années d’administration municipale. Lui qui s’était juré de ne jamais jouer à la belle-mère, est sorti de son mutisme à la suite d’une affirmation cinglante de la mairesse de Saguenay, Julie Dufour, à l’effet qu’il n’y avait jamais eu de vision par les dirigeants de la ville de Saguenay depuis les 25 dernières années, dont les 20 ans de fusion des sept municipalités concernées.

C’en était trop pour l’ex-maire qui s’est présenté au micro du 92,5 CKAJ le lendemain de la parution de la déclaration de Mme Dufour dans le journal Le Quotidien, armé de la liste des réalisations de son administration. L’ex-magistrat a saupoudré le tout de ce qu’il a appelé un cours de « Vision de développement 101 », adressé à l’intention de la mairesse actuelle. Il n’a pas non plus manqué au détour de rappeler au responsable du comité des finances sous l’administration Dufour, Michel Potvin, que non seulement l’endettement augmente encore plus rapidement aujourd’hui, mais que les emprunts ne débouchent même pas sur des projets, servant plutôt à engager du nouveau personnel et à acheter de l’équipement neuf.

Retour dans l’actualité

Il n’en fallait pas plus pour que l’administration municipale à Saguenay occupe toute la scène de l’actualité pendant les jours suivants. D’autant plus que la sortie de la mairesse Dufour correspondait avec le jour de la tenue (coïncidence ?) de la séance publique mensuelle du conseil de ville de Saguenay.

Les journalistes du Réveil et du 92,5 CKAJ en ont profité pour faire réagir la mairesse Julie Dufour, le représentant de l’ERD Marc Bouchard, ainsi que le grand argentier et responsable de la préparation du budget Michel Potvin aux propos tenus à l’émission matinale par l’ex-maire Tremblay. Pour une, la mairesse Dufour a pris du recul sur sa position de la veille, minimisant la portée de son propos, et assurant sans conviction que ‘’l’heure n’était plus aux « chicanes » dans le contexte mondial actuel’’.

Rapport sous scellé

À l’invitation de Jean Tremblay lui demandant de rendre public un rapport d’analyse sur l’implantation des entreprises à Saguenay, la mairesse a laissé entendre qu’il ne fallait pas effrayer les éventuelles entreprises en leur montrant les faiblesses de la grande ville dans ses tentatives d’attirer des entreprises sur son territoire. Là-dessus, on ne peut que lui donner raison…quoique cette entorse au principe de la transparence sert déjà d’argument massue pour freiner l’arrivée de nouvelles entreprises à Saguenay.

Évolution de la dette

La sortie de l’ex-maire Tremblay a également donné lieu à celle du conseiller Michel Potvin, qui s’est bien défendu d’avoir gonflé la dette depuis qu’il détient les clés du coffre-fort de la ville. Plusieurs auditeurs du 92,5 CKAJ ont d’ailleurs réagi à cette sortie des deux antagonistes, en suggérant que la mairesse sorte les chiffres de l’évolution de la dette depuis 20 ans. Effectivement, il serait surtout intéressant de connaître À QUOI servent ces emprunts qu’on demande aux administrations futures de rembourser.

Il y a aussi la décision de couper dans les contrats des firmes privées (en les remplaçant par 45 nouveaux fonctionnaires à temps partiel pour le déneigement) qui a mis en lumière un argument massue d’un des auditeurs. En privant des grands donneurs d’ouvrage de la région de ces contrats (qui sont aussi de gros payeurs de taxes), non seulement les prive-t-on de revenus en saison morte, mais on risque aussi de les priver de leur main-d’œuvre si difficile à remplacer.

C’est ce qui s’appelle mettre un pansement sur une jambe de bois. En tout cas, ce ne sera pas suffisant pour garder le taux de la taxe foncière en deçà du taux d’inflation.

Catégories

Catégories

Partagez votre opinion sur l'actualité, nous sommes à l'écoute de nos auditeurs.

(418) 546-2525

ckaj@ckaj.org

Contactez-nous

3877, boul. Harvey, 2e étage
Jonquière G7X 0A6

Heures d'ouverture

Lundi au jeudi
8h30 à 12h00 et de 13h30 à 15h30

Vendredi
8h30 à 12h00
Copyright © 2023 Tout droits réservés
Pensé et conçu par Webez
♫ Chanson en cours:
Radio en Direct
envelopemagnifier linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram